accueilauteurassociationlexiqueouvragesassociationliensliens

Notre site gratuit "http://lexiqueprovencal.com" de l'association "l'Espai Miejournau" propose un lexique occitan de Provence, des extraits d'un roman dans lequel l'auteur Pierre Dominique Testa y décrit la vie d'une famille à Allauch entre 1890 et 1995, des poèmes que les internautes peuvent envoyer pour lecture publique, ainsi que des liens de sites en langue d'Oc ou sur la langue l'oc,  couplés d'adresses inévitables.

Capelan...Pierre Dominique Testa....

La recèto perfacho pèr faire un bouen Boui-abaisso...fe de pescaire qu'es lou biais vertadié de la far coueire....mai de segur sènso l' apoundre degun CAPELAN, qu'es un pèis de fregiduro mai pas de bouliduro !!!





Lou Capelan e lou Boui-abaisso...

Aquéstou chin bourdiho, l'aguèssi entre man,
Li metriéu 'no courdiho qu'es rèn qu'un sacamand !
Devinas pas ço es ? Es mai un capelan,
Uno bèsti d'aissés que tant sèmbl' un milan,
Quouro dins lou cèu gris, si couloumo qu'a fam
Sus l'agnèu la pardris, lei leissant dins l'afan.

Es un drole de pèis, aqueste capelan !
Es pas que lou cournas ague lou mourre blanc
E que semblèss' un glàri, l'oumbrino d'un trevan
'Mé soun aubo chabiéuvo, tre que l'a lou levan,
Gounflo, li fènt un cuou, tau coum' un pissacan.
Pardi, pensas ! Que noun : es rèn qu' un gròs boucan !

Un jour qu' em' un ami faguerian un acamp,
Au siéu pròchi la Vièio ount l'a tant de bèu camp,
A la fin mangerian 'n boui-abaisso gigant
Que de m'en recourda soun goust embriagant,
N'en siéu tout desavia, que mume lei finjan,
Lei liperian, tant bouen, siguè 'queste bajan !

Mesclerian touei dei pèis dins sounc' un soulet tian
Emé d'òli d'ólivo, d'aniset egipcian,
De gròsso sau pas gaire, e pèr faire lian,
Un feissetoun d'erbèto, que sas, lei bouen crestian
Lei van culi la nue quand festejan Sant Jan,
E que soun dóu Bouen Diéu, sa man, tau coumo dian !

Tout acò leisserian, e quàsi mouestr' en man,
Bèn tres ouro de tèms 'mé subr' un pano-man,
Pèr fin que la peissaio, s'amagestr' en un ban
De prefum e de gousto, e de savour que tan,
Lei manjarian tout crus sèns faire chamatan,
Mai ve, fau pacienta, pas far lei maufatan !

Puei, aroumatisa, sèns pensa à deman,
Fèn reveni l'aiet, lei cèb' em' un fue grand,
Apoundèn lou fenoun, lou pastagat subran,
Pèr alenti la caudo sèns l'enaussa d'un cran.
Un cóup tout bèn couina, li pauvan de soutan
Lei peis pichoutounet, lei roucau au mitan.

Lei fèn roussi un tèms, que puei lei remenan,
Jugant à qu li crido que soun rèn que dei nan !
Quour' es tout roustina, lei tóutèno mandan,
De niho, dei toumato, lei trufo lei darnan,
Que lei recurben d'aigo, un got pèr un uman,
E se 'n avèn quauqu'un, boutan dei fuou-pelan.

Aqui, arrib' alor lou moumen qu'à la man
Placèn sus d'aquest founs, lei peis du, lei cravan,
Tout ço qu'emé lou boui, cregne pas l'espravant !
Lou Bóudroi, lou fielas 'mé sa tèst' au mitan.
Lou Sant-Pèire, lou Romb qu'a un vèntri rouman,
E puei la galinèto que plai tant ei german.

La Rascasso, l'Aragno qu'an coumo d'espadran
Sus l'esquino, semblant de verd d'aram,
En subre lou bouioun lèu lèu leis estalan,
Doumàci an sa poupo qu'agrado ei chalant
Qu'es mouligasso, grasso, e que found' en un lan,
E qu'en subre de tout passo bèn 'cò dei grand !

Fau puei faire bouli 'sto couquello à brand,
E quouro l'a lou boui que gargouto furan,
Á l'istant, à la lèsto, lou fue si lou marman,
E leissèn un moumen, que sas, fèn qu'espinchan
Que li mèisse de mar sèns tróup de marri-sang,
Couiguèsson segound coumo n' an douna mand.

Un cóup que boui, s'abaisso ! Es ansin que va dian,
E qu'es esta crea lou mot qu'agrado tant,
Nouma lou Boui-abaisso e que fau manja plan !
Es lou plat dei pescaire que soun dei galerian
Doumàci 'mé soun gàngui, adematin s'en van,
E touèrnon sounco quouro, an pres proun de sarran.

Entandoumèns, un plat 'mé dei lesco de pan
Que subre emé d'aiet bèn fouart si lei fretan,
E que puei un cóup cuech, tout lou jus lou vuejan
Pèr n'en faire un pastas qu'emé lou peis, faran
Un mèisse fin, dóu goust requist, qu'es blèu certan,
Que li qu' en tastaran, sèmpre s' en souvendran !

En darrié fèn la rouio, que sas pèr lei groumand,
Emai 'n i a que pensèsson qu'es un pau flourimand,
Es lou neitar que fai lou tout esperlecant !
Uno nose, d'aiet, d'uou tout just un roussan,
D'òli e uno trufo, de jus, quatre piaman,
Que dins un grand mourtié, emé fouarço trissan.

Lou Boui-abaisso fa, fau pas que siègu' un ban,
E que tout si bagnèsse : sarié un massacan !
Un cóup qu'es tout siervi dins dei sièto, plan plan,
Boutan li pèis, lei trufo, la pastasso de pan.
La rouio pèr en-subre, em' un cuié vessan
Puei metèn sus la taul' un vin qu'a de mountant !

A n' aqueste moumèn que just s'entaulerian
Mi creido moun ami qu'aviéu sus d'un taulan
Óublida un bèu pèis que dìson Capelan,
Sènso lou met' adins e qu'en lou pas mesclant,
M'arriscàvi bessai de n'en pèrdr' en gasan,
Car à ço que parèisse, soun bouen lei Capelan !

E iéu de m'encagna, respoundèri subran :
« Mai de que li counouèisse, tu, en Capelan, »
« Soun marrit, auturous, souvènt soun dei tiran »
« Soun dei pèis simbelaire qu'an deis ue de fourband, »
« Dóu vejair' incertan, qu'an lou gàubi cambiant, »
« E que soun caratèr' es bèn souvènt mau-san. »

« Noun, vai ami », faguèri « vau miés l'ista luenchan »
« Qu'au moumèn que pos crèire que ti soun belugant »
« Màines que fin finalo, ailas soun desaviant, »
« Que ti pàrlon souvènt em' un toun arrougant »
« Ti 'n avisèsses pas, n'en perdriés lou cadran »
« Que si n'en bàton bèn, que siègues bouen e Sant. »

Alouro dins la ràbi qu'aviéu couentr' èstou can,
L'emplempougnèri, mat, li metèri douei man,
Que lèu l'embandiguèri emé d'ue lancejant,
Sus d'un tas de bourdiho que l'avié dei ravan.
Lou pèis qu'empouracavo, lou nas escumejant,
Emé leis escoubiho, fasié pu lou galant !

« Vai, à moun ami diguèri, 'mé mèis ue plourant,
E sachènt que souvènt, demié lei Capelan,
L'a dei malespravant, enfatua, chaplant,
Que fan que de mourga, leis ome leis enfant
Pèr sèire soun poudé, lei frum' e senigrand,
Que lei vouélon soumete pèr croio quatecant.

« Viés-ti pas lou qunt es ? Es sounc' un peissoun blanc »
« Que vóu pas bèn lou jus car a ges de mountant. »
« Noun vai, vau pas un pies, toun brave Capelan »
« Pos lou traire defouero emé leis engarant, »
« Doumàci, l'a pas gaire, un Curat famejant »
« M'a escarni, catiéu, pèr far l'interessant. »

« E d'èstr' esta trencaire, iéu l'umile pacan »
« Que siéu à soun servìci pèr lei tèms du que sian »
« Duvra lou pecadou, s' en penti, demandant, »
« Car dins moun Boui-abaisso, l'a ges de Capelan »
« Que n'en metrai jamai, tant que d'ourguei auran »
« Noun jamai mesclarai bouen peis e Capelan. »

Pierre Dominique Testa, lou 9 février 2021.Pèr mèis ami Jérôme et Jacky en remèmbre d'aquesto serado qu'aquest pèis de Capelan m'a tant nafra.
*

*
Mastramale. (Joan-Glaudi Puech de Menerbes.)